Née en 1982 dans la Sarthe, la photographie et l'écriture étaient venues croiser sa route très jeune mais Edwige Lesiourd a suivi le cours d'une vie très riche et très variée, pour finalement revenir s'installer dans les Alpes Mancelles en 2016 et retrouver ses premières amours...

          Pendant ses études de Philosophie, Edwige Lesiourd fût bénévole au GENEPI (Groupement Étudiant National d'Éducation auprès des Personnes Incarcérées), puis enseignante en maison d'arrêt et correspondante épistolaire auprès de détenus entre 2005 et 2011. Également enseignante de Philosophie en lycée, elle quitte l'Éducation Nationale et amorce un changement radical en vivant pendant cinq années en camion aménagé et découvre le montage vidéo et la sculpture sur pierre en étant manœuvre puis encadrante pour des chantiers de restauration du patrimoine bâti, puis responsable technique et chargée d'insertion sur un projet audiovisuel de patrimoine immatériel dans la Vallée du bijou de l'Ardèche.

           Les épreuves de burn-out et de deuil qu'elle rencontre en 2014 et 2015 l'amènent à découvrir qu'elle est concernée par la spécificité du haut potentiel et de l'autisme Asperger. Cette prise de conscience lui ouvre les portes des thérapies alternatives et de la méditation. Femme atypique et sensible, elle trouve dans la pleine conscience, l'outil pour s'engager dans l'émergence de ce qu'on appelle aujourd'hui la "Nouvelle Terre". Apaisée et assumée dans son tempérament de "femme sauvage", Edwige Lesiourd fait de la résilience et de la guérison individuelle et collective, le coeur de son travail.

            Depuis 2018 Edwige Lesiourd est auteure et photographe d'art. L'immersion quotidienne dans la forêt est autant source de guérison que d'inspiration.

            Elle consacre quatre années à la réalisation de sa première série de travail macrophotographique sur les gouttes de pluie et de rosée en milieu naturel. Cela donne naissance à ses deux premiers livres ANTR'EAU, « Navigation dans l'univers de l'eau » (Tome 1) et « Univers-Océan-Mère » (tome 2).

         Un autre travail sur les plumes d'oiseau dans la nature fait émerger le livre « La chute d'Icare » qui revisite la fameuse mythologie grecque et fait dialoguer deux séries photographiques «  Souffle la Vie  » et «  Icare  » inspirées d'une part par son expérience du milieu carcéral et d 'autre part par son engagement écologique et sa sensibilité à la disparition des oiseaux.

          Son dernier livre « Guérir, Réflexion sur l'ego de sapiens » est une recherche artistique et poétique sur l'origine universelle des plus grandes peurs de l'humanité qui expliqueraient son esprit de domination et sa tendance à se faire roi de la pyramide du Vivant.

           L'artiste poursuit actuellement son aventure par l'ouverture de son Atelier-Galerie "L'Antre du Chêne" à Fresnay-sur-sarthe.

DSC_4781 (2).jpg

© Laurent Alvarez

DSC_4852 (2).jpg

© Laurent Alvarez